Aspects de la Miséricorde prophétique

  • | Sunday, 25 November, 2018
Aspects de la Miséricorde prophétique

     Avant de mettre l’accent sur certains aspects de la Miséricorde du Prophète Mohammad (PBSL), il nous appartient, d’abord, de jeter un petit coup d’œil sur la définition de la Miséricorde. En fait, la Miséricorde est, pensons-nous, la tête des nobles caractères dont jouissent ceux dont le cœur est soumis aux ordres divins, la volonté  est soutenue et l’âme est purifiée. Etre miséricordieux, c’est avoir des nobles sentiments et une véritable bonté de cœur. C’est, pour ainsi dire, le fait d’être bon envers toutes les créatures. Cela revient à dire que le cœur qui s’endurcit et  les larmes qui s’assèchent sont loin d’être qualifiés de merci.  

   Si nous voulons parler de la Miséricorde du Prophète Mohammad (PBSL), ni les feuilles ni même les plumes ne seront pas suffisantes pour remplir nos besoins. Sa miséricorde a pris le dessus sur tous ses autres nobles traits caractéristiques. C’est pour cela qu’Allah, Exalté soit-Il, l’a qualifié de miséricordieux et de bienveillant. Dans ce sens, le Coran dit : «Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants.» « Le Repentir : 128». De plus, Allah, Le Très-Haut, l’a envoyé comme miséricorde pour toute l’Humanité. Le Coran y fait allusion : «Nous ne t’avons envoyé que Miséricorde pour l’humanité» « Les Prophètes : 107». C’est le Prophète qui a, un jour, dit : «Par Celui qui tient mon âme dans Sa main, Allah ne pose Sa miséricorde que sur un miséricordieux » Ils dirent : « Ô Messager d’Allah! Nous faisons tous preuve de miséricorde » Il dit : « Il ne s’agit pas de la miséricorde de l’un de vous pour son compagnon, mais de faire miséricorde envers tous les gens» «Rapporté par Ibn Abi Shayba». Sa miséricorde a ainsi dépassé toutes les limites et son cœur était vraiment imprégné par la compassion.

    Citons également que le Prophète Mohammad (PBSL) dont le cœur débordait d’indulgence et de pitié, pleurait de merci et versait des larmes de bonté. Ce hadith en est preuve : «Je ne suis qu’une miséricorde offerte» « Rapporté par Ad-Darami et al-Bayhaqi». Cela se voit clairement dans ses attitudes et rapports avec les gens. Il faisait toujours appel à la miséricorde et incitait les gens à en jouir. A ce propos, il a dit : «Celui qui n’est pas miséricordieux envers les gens, Allah ne sera pas miséricordieux envers lui» «Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim». Regardons également ce qu’il a fait, lors de la reprise de la Mecque, avec les persécuteurs qui l’ont chassé de cette ville ; il leur a dit : «Je vous dis ce qu’a dit Youssef (Joseph) à ses frères : «Pas de récrimination contre vous aujourd’hui ! Que Dieu vous pardonne. C’est Lui Le plus Miséricordieux des miséricordieux ». Allez ! Vous êtes libres».

     Il incarne ainsi la Miséricorde divine sur terre. Cette Miséricorde ne le quittait point même au moment de la persécution. Sa fameuse parole en est témoin : «Seigneur Dieu ! Pardonne à mon peuple car ils ne savent pas!»

    A noter aussi que sa miséricorde a touché tout le monde et n’a pas distingué entre les pauvres et les riches. C’est ‘Abdoullah ibn ‘Amr qui a dit : «Le Prophète entra à la mosquée. Il s’assit avec les pauvres et leur annonça le Paradis. La joie se manifesta sur leurs visages». Et lorsque les compagnons se sont, un jour, rappelés d’un homme noir, le Prophète demanda : «Que devient-il?» Ils dirent : «Il est mort». Mécontent, le Prophète dit : «Vous auriez dû m’en informer! Montrez-moi sa tombe!» Il se rendit sur la tombe et pria sur cet homme» «Rapporté par al-Boukhari».

    Ajoutons également que sa miséricorde ne s’est arrêtée seulement pas aux grands, mais il était tellement miséricordieux envers les enfants. A cet égard, ‘Aïsha, que Dieu l’agrée dit : «On amenait les enfants au Prophète, il les bénissait, mâchait des dattes pour les mettre dans leurs bouches et implorait Allah pour eux» «Rapporté par al-Boukhari et Mouslim».

     Il a également concrétisé la Miséricorde lorsqu’il «a embrassé son petit-fils Al-Hassan, que Dieu l’agrée alors qu’Al-Aqra’ ibn Habis (un chef de tribu) se trouvait à côté de lui. Al-Aqra’ dit alors : «J’ai dix enfants, je n’ai jamais embrassé l’un d’eux!» Le Prophète lui dit : «Celui qui ne fait preuve de miséricorde, on ne lui fera pas miséricorde. Ce n’est pas de ma faute si Dieu a ôté la miséricorde de ton cœur.» « Rapporté par Al-Boukhari, Mouslim et Al-Hakim».

     De même, son cœur débordait de miséricorde envers les orphelins. C’est ainsi qu’il a excité les musulmans à en prendre grand soin. Il a dit : «Moi et celui qui prend en charge l’orphelin sommes au Paradis comme ces deux doigts (et il regroupa son index et son majeur puis les sépara) «Rapporté par Al-Boukhari».

     Les femmes avaient également une énorme part de sa miséricorde. C’est lui qui a, un jour, dit : «Le meilleur d’entre vous est le meilleur pour son épouse, et je suis le meilleur d’entre vous pour mon épouse. Seul un noble honore les femmes, et seul un ignoble les humilie» «Rapporté par Ibn ‘Asakir, at-Tirmidhi et Ibn Majah». Il a également dit :«Les croyants qui ont la foi la plus accomplie sont ceux d’entre eux qui jouissent du meilleur caractère. Les meilleurs d’entre vous sont ceux qui traitent le mieux leurs femmes» «Rapporté par Ahmed et at-Tirmidhi».

Print
Categories: Articles
Tags:
Rate this article:
No rating

Please login or register to post comments.

x