La conception du voile, Hijab, en Islam et ses normes jurisprudentielles

  • | Friday, 7 August, 2015
La conception du voile, Hijab, en Islam et ses normes jurisprudentielles

En effet, l’Islam considère les habits comme un reflet des valeurs et des vertus conçues par la société musulmane.  Allah, le Très Haut, a révélé aux fils d'Adam de se couvrir les corps à l'aide des vêtements, tout en demandant l'harmonie entre la couverture externe du corps et l’aspect spirituel des mœurs, de la croyance, de la chasteté, de la pudeur et de la pureté pour enfin d'incarner l’honneur qu'Allah leur a accordée.
Interdire donc de s'exhiber les atours, en le considérant même comme acte préislamique, a pour but de protéger le bon caractère que l'Islam est venu pour les parachever, de barrer les chemins à la débauche et d'établir une vie sociale pure où règnent les valeurs humaines qui pourraient réaliser enfin le bonheur et la bonté dans la vie.
Si l'Islam ne s'intéresse pas aux apparences extérieures au détriment des apparences intérieures, il exige que les habits de la femme doit éviter toute sorte de tentation et de séduction en dehors de sa maison. Mais, il ne la prive point du droit de montrer sa beauté et sa parure chez elle pour paraitre belle à son mari. L'objectif de  est avant tout d'affermir la foi dans les cœurs des croyants comme l'indique le verset : " Mais le revêtement de la piété voilà qui est meilleur". Pas donc de vêtements particuliers pour la femme en Islam, mais il y a simplement des conditions qu'elle doit respecter.
Les conditions du voile sont :
-    Il doit couvrir tout le corps sauf mains et visage.
-    Il doit être ample et non serré et il ne doit pas montrer les trais du corps.
-    Il ne doit être ni transparent ni décoré ni parfumé.
Ces conditions sont déduites du verset suivant :
« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès ». [Sourate : Al-Noȗr. V: 31]
Ce verset démontre au début les deux normes à respecter en ce qui concerne le voile: baisser les regards envers les femmes car le regard est la clé des cœurs, maintenir la chasteté. Ainsi, l'Islam reconnait le principe de la prévention car prévenir vaut mieux que guérir. Sinon, on va directement à la corruption et à la débauche. Raison pour laquelle le verset a interdit de montrer la parure pour ne pas attirer l'attention.
Allah, le Très Haut, dit:
« Et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines;» [Sourate an-Noȗr.V: 31]
De même, al-Boukhârî rapporte d'après Aïcha : "Qu'Allah fasse miséricorde aux femmes des premiers émigrants. Dès le moment où ce verset a été révélé « et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines… », elles ont déchiré leurs tuniques et se sont voilées avec.".

Print
Categories: L'Islam
Tags:
Rate this article:
No rating

Please login or register to post comments.