L'interdiction pour la femme musulmane d'épouser un non-musulman représente-t-elle une tendance raciste ?

  • | Friday, 29 May, 2015
L'interdiction pour la femme musulmane d'épouser un non-musulman représente-t-elle une tendance raciste ?

1 — Il est vrai que l'Islam permet au musulman d'épouser une femme non musulmane (chrétienne ou juive), par contre il ne permet pas à la femme musulmane d'épouser un non-musulman. Cela pourrait être considéré de prime abord, comme une injustice ; toutefois si l'on connaît la raison véritable de ce fait cela ne nous paraîtra point étrange.

Car il est un point de vue islamique relatif à ce sujet qui montre la cause de ce fait ; c'est que toutes les législations de l'Islam reposent sur une certaine sagesse et un intérêt véritable pour toutes les parties.

2 — Dans l'Islam, le mariage est fondé sur l'affection et la compassion. D'autre part, l'Islam veille à ce que la famille soit fondée sur des bases saines qui garantissent la continuité des rapports conjugaux. De plus, l'Islam respecte toutes les religions révélées intérieures et fait de la foi en tous les prophètes antérieures une partie intégrante du dogme de l'Islam.

Si un musulman épouse une chrétienne ou une juive, il est obligé de respecter les dogmes de son épouse et il lui est interdit — conformément à l'Islam — d'empêcher cette dernière de pratiquer sa religion et de se rendre à l'église ou à la synagogue. Il apparaît donc que l'Islam veille à assurer le respect, de la part de l'époux, au culte de son épouse, car il y a là une garantie et une protection pour la famille contre l'effondrement.

— Cependant, si un non-musulman épouse une musulmane, le respect que celui-ci devra montrer vis-à-vis du culte de son épouse fera défaut. C'est que le musulman a foi en toutes les religions antérieures ainsi qu'aux Prophètes d'Allah, il les vénère et les respecte, tandis que le non-musulman ne croit pas au Prophète de l'Islam et ne le reconnaît pas. 11 le considère plutôt comme un faux Prophète et croit, en général, à tout ce qui se dit contre l'Islam et contre son Prophète et qui n'est que mensonges forgés. Même si l'époux non-musulman n'avoue pas ouvertement cela à son épouse, celle-ci continue à vivre sous l'effet de la sensation du non respect de son époux à son culte. C'est là un fait où les paroles de consolation ou de courtoisie ne servent point, car il s'agit ici d'une question de principe, et le respect mutuel entre les époux est en fait le fondement de la continuité des rapports conjugaux.
— L'Islam a été logique lorsqu'il interdit le mariage du musulman avec une non-musulmane dont la religion est autre que le christianisme ou le judaïsme, et ceci pour la même raison que celle pour laquelle il interdit le mariage d'une musulmane avec un non-musulman.

C'est que le musulman ne croit qu'aux religions révélées et que le reste n'est que religion humaine. Dans ce dernier cas, le respect dû au culte de l'épouse fait défaut, ceci a pour effet de porter atteinte à la relation conjugale et n'assure point l'affection et la compassion requises dans les relations entre les époux.

 

Print
Categories: L'Islam
Tags:
Rate this article:
2.8

Please login or register to post comments.