Est-il vrai que l'Islam est injuste envers la femme et viole ses droits ?

  • | Friday, 29 May, 2015
Est-il vrai que l'Islam est injuste envers la femme et viole ses droits ?

1 — Avant l'Islam, la femme vivait dans des conditions difficiles : on ne respectait point ses droits et on ne prenait point son avis.

L'Islam la sauva donc de cette condition déplorable, il éleva son rang et mit fin à l'injustice à laquelle elle était soumise, lui permettant ainsi de se sentir comme l'égale de l'homme, en lui garantissant ses droits légitimes. De plus, l'Islam l'a réhabilitée en l'innocentant du péché originel et d'être la source du mal dans le monde ; il a démontré que c'est Satan qui a tenté Adam et Eve à la fois, dans ce verset :

« Satan les séduit si bien qu'ils succombèrent, alors Allah les chassa de la félicité où ils se trouvaient.(Al Baqara, v. 36.)

2  — L'Islam constate que tous les gens, hommes et femmes, sont créés à partir d'une même âme :

« Ô vous les hommes, craignez votre Seigneur qui vous a créés à partir d'un seul être.»(Al Nissâ, v. 1.)

L'homme et la femme sont donc parfaitement égaux en tant qu'humains, aucun d'eux n'est privilégié par rapport à l'autre. De surcroît, la dignité qu'Allah a octroyée à l'homme, tel qu'il la mentionne dans le verset suivant :

« Nous avons distingué les humains »( AIIsrâ, v. 70.) cette dignité est à la fois pour l'homme et la femme. Lorsque, d'autre part, le Coran mentionne l'homme ou les humains, il signifie l'homme et la femme à la fois. Or, quand il veut désigner l'un des deux sexes, il utilise respectivement les termes « hommes » et « femmes ».

3— Le Prophète — à lui bénédiction et salut — a qualifié la relation entre l'homme et la femme en ces termes : « Les femmes sont les soeurs des hommes, elles ont les mêmes droits et s'acquittent des mêmes devoirs qu'eux, d'une manière aimable.»(Rapporié par Abou Daoud dans Al TaharaVol. p. 61.)

Or, en les qualifiant de sœurs, le Coran explique que les femmes sont égales aux hommes, que devant Allah hommes et femmes sont semblables et que rien ne les distingue que les bonnes actions qu'ils font. C'est ce que signale le Saint Coran :

« Tout homme ou femme qui aurait accompli une bonne action, poussé à faire cela par la force de sa foi, Nous lui ferons mener dans le monde d'ici-bas une agréable vie pleine de satisfaction ; puis dans la viefuture, Nous rétribuerons ces humains par une bonne récompense pour leurs actions en ce monde. »(AlNahl, v. 97.)

D'autre part, Allah agrée et exauce les invocations de la femme tout comme II exauce celles de l'homme, Il récompense aussi bien les bonnes actions de la femme que celles de l'homme. Le Saint Coran reconnaît :

« Allah exauça leur invocation en leur expliquant que la rétribution de toute bonne action accomplie par un homme ou une femme n'est jamais perdue, car la femme est dérivée de l'homme et l'homme est dérivé de la femme. »(Al 'Imran, v, 195.)

Cette expression coranique « la femme est dérivée de l'homme et l'homme est dérivé de la femme » prouve que chacun d'eux est complémentaire de l'autre et que la vie ne peut s'instaurer que s'ils y participent tous les deux.

4 — Après avoir démontré l'attitude initiale de l'Islam vis-à-vis de la femme, à travers les textes authentiques tirés des deux sources de l'Islam — Le Coran et la Sunna — y aurait-il un homme impartial qui accuserait l'Islam de persécuter la femme et de violer ses droits ?

Il s'agit en fait, d'une confusion injuste entre l'Islam, comme religion ayant ses enseignements tolérants, d'une part, et les traditions périmées et le mauvais comportement de certains musulmans vis-à-vis de la femme d'autre part. Il convient donc de prononcer un jugement objectif sur l'Islam et son attitude qui distinguera entre ces deux faits. La situation avilie de la femme dans certaines communautés musulmanes est due essentiellement à l'ignorance qui sévit dans ces sociétés et non aux conséquences des enseignements de l'Islam.

 

 

Print
Categories: L'Islam
Tags:
Rate this article:
5.0

Please login or register to post comments.