Est-ce que l'Islam s'est répandu par l'épée ?

  • | Friday, 29 May, 2015
Est-ce que l'Islam s'est répandu par l'épée ?

1 — Il est une base fondamentale, bien claire dans le Saint Coran, quant à la liberté religieuse : « aucune contrainte en matière de religion. »(Al Baqara, v. 256.) Pour cela, l'Islam considère la foi ou le manque de foi comme un des faits liés essentiellement à la volonté même de l'homme et à sa conviction intérieure :
« Celui qui veut croire, qu'il croie ; quant à celui qui veut refuser de croire, qu'il renie ». (Al Kahf, v. 29.)

Or le Saint Coran a attiré l'attention du Prophète — à lui bénédiction et salut — sur cette vérité lui démontrant qu'il lui incombe uniquement de transmettre le Message et qu'il n'est point de son devoir d'obliger les gens à se convertir à l'Islam :

« Obliges-tu les gens à devenir des croyants »(Junus, v. 99.)" et : « Tu n'as point d'autorité sur eux. »(Al Ghâchia, v. 22)

 

« S'ils se détournent de toi en refusant ton appel, tu n'es point chargé de surveiller leurs actions, tu es uniquement chargé de transmettre. » (Al Chûra, v. 48.)

De ce qui précède, il apparaît que le Livre Sacré des musulmans refuse catégoriquement de forcer les gens à embrasser l'Islam.

2 — L'Islam a déterminé aux musulmans la méthode qu'ils doivent suivre dans l'appel à l'Islam et dans sa propagation partout dans le monde. Cette méthode consiste à appeler à l'Islam par la sagesse, le bon conseil et la controverse par la douceur : « Appelle ton peuple à suivre le chemin d'Allah par la parole sage, les exhortations et discute avec eux en ayant recours à la calme discussion sans violence.» (AI Nahl, v. 125.)
Ou encore : « Adressez-vous aux gens en usant de bonnes paroles.»( AlBaqara, v. 83.)

On trouve dans le Saint Coran plus de cent vingt versets qui montrent tous que la propagation de l'Islam repose essentiellement sur le fait de convaincre par la douceur, d'instruire simplement et de laisser ensuite les gens libres de choisir après leur avoir proposé le Message.

 

Après la conquête de la Mecque, le Messager — à lui bénédiction et salut — renvoya ses habitants en ces termes : « Allez, vous êtes libres », et il ne leur imposa pas l'Islam après qu'il eut remporté la victoire décisive sur eux.» (Al Ghazali 1983, pp.118-120.)

3 — Les musulmans n'ont jamais forcé un juif ou un chrétien à embrasser l'Islam. C'est ainsi que le second calife Omar Ebn Al Khatab a donné pleine sécurité aux chrétiens de Jérusalem « sur leurs vies, leurs églises et leurs crucifix, ne faisant de mal à aucun parmi eux et ne contraignant quiconque à cause de sa religion ».

Par ailleurs, le Prophète — à lui bénédiction et salut — a établi dans la première constitution de Médine,après l'Hégire, que les Juifs formaient avec les Musulmans une seule nation, il leur reconnaissait ainsi le droit de rester dans leur religion.

4 — L'orientaliste allemande Sigrid Hunke refuse, dans son ouvrage intitulé « Allah est totalement différent », les propos qui certifient la propagation de l'Islam par l'épée en ces termes :

« La tolérance arabe a joué un rôle décisif dans la propagation de l'Islam, et cela contrairement aux allégations qui prétendent qu'il s'est propagé par le feu et l'épée. Néanmoins, celles-ci sont désormais considérées comme des erreurs figées attribuées à

l'Islam ». Elle ajoute, d'autre part : « Les adeptes des autres religions — les Chrétiens, les Juifs et ceux qui adoraient les idoles avaient insisté délibérément pour embrasser l'Islam». (Hunke 1990, p.42, Zaqzuq 1994, p.106)

On sait que les armées des musulmans n'ont jamais été en Asie-sud ni en Afrique occidentale. Cependant, l'Islam se propagea en ces lieux par l'intermédiaire des commerçants et des soufi musulmans après que les gens eurent vu en pratique la conduite de ces derniers et leurs bonnes manières ; ils furent donc attirés vers eux et embrassèrent l'Islam de leur propre gré.

 

Mohammad Al Ghazali : Cent questions sur 1'Islam, Dar Thabet, 1983.
Sigrid Hunke : Allah istganzanders. HorizontVerlag, 1990.
Mahmoud HamdyZaqzuq, : L'Islam dans la pensée occidentale, Dar Al Fekr Al Arabi, 1994.

 

Print
Categories: L'Islam
Tags:
Rate this article:
5.0

Please login or register to post comments.