La religion est-elle un obstacle à l’égalité entre homme et femme ?

Par : Mohammad Ali Sharaf

  • | Thursday, 18 August, 2022
La religion est-elle un obstacle à l’égalité entre homme et femme ?

Cette question se pose beaucoup ces jours, et pour répondre à cette question d’actualité, nous passons en revue le point de vue musulman sur cette égalité homme-femme. En islam, l’homme et la femme ou bien la femme et l’homme sont égaux en ce qui concerne les droits et les obligations. Allah, Exalté Soit-Il, nous précise ce principe d’égalité entre homme et femme dans le Noble Coran et le Prophète (pbAsl) l’éclaircit dans la Sunna en estimant la nature de chacun.

Mais la question qui se pose ici est la suivante : que signifie cette égalité de sexes ? Bien sûr l’homme et la femme sont deux entités différentes ; physiquement et psychologiquement, dans la forme et la composition, et donc les droits et les devoirs se différencient selon cette nature. Pourtant, cela ne veut pas dire que l’un est meilleur que l’autre, mais signifie que les deux sont complémentaires l’un de l’autre, à condition de respecter la nature de la créature qui s’y trouve sans la déformer ni l’altérer.[1]

Dans le Noble Coran, nous trouvons des versets qui montrent clairement ce principe d’égalité, nous en citons les suivant :

  • « Les femmes ont des droits équivalents à leurs devoirs [qu’il faut respecter] suivant le bon usage. » (Qur’ān 2 : 228)
  • « Leur Seigneur leur a alors répondu [exauçant leurs prières] :  En vérité, Je ne laisserai se perdre le prix d’aucune œuvre que vous, homme ou femme, aurez accompli, car vous êtes issus les uns des autres. » (Qur’ān 3 : 195)
  • « Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions. » (Qur’ān 16 : 97)

La Sunna, ou bien les enseignements du Prophète Mohamad (que le salut et la bénédiction d’Allah soient sur lui) l’expliquent clairement. À ce sujet, nous citons un hadith très important :  On rapporte d’après ‘Ā’ishah (Ase) que le Prophète (pbAsl) dit : « Les femmes sont les semblables des hommes. »  

En outre, si on suit de près la Sunna pratique et la vie privée du Messager (pbAsl), on trouve qu’il partageait les tâches ménagères avec ses femmes, comme l’attestait notre mère ‘Ā’ishah (Ase) dans le hadith suivant :

  • Al-Aswad b. Yazīd rapporte : « J'ai demandé à ‘Ā’ishah (Ase) : “Que faisait le Prophète (pbAsl) quand il était chez lui ?” - Elle me répondit : “Il était au service des siens. Mais quand l’heure de la prière arrivait, il s’y rendait’. » [Bukhārī, n° 676]. 

Ceci affirme que lorsque le Prophète (bAsl) était chez lui, il se mettait, modestement au service de sa famille : il trayait la chèvre, cousait lui-même ses chaussures et aidait ses proches dans les tâches domestiques. Cette attitude du Prophète (pbAsl) n’est pas sans précédent, car c’était également l’attitude des Messagers et des Prophètes (sur eux la paix) avec leurs familles. Ils sont, certes, des modèles à suivre pour tous les fidèles.

 

 

[1] Prof, Dr, Akram Lotfy, Réformation de la loi sur le statut personnel, article numérique https://www.shorouknews.com/columns/view.aspx?cdate=10082022&id=7b2cae51-7707-4444-841f-e1abb1d31d47.

Print
Categories: Articles
Tags:
Rate this article:
No rating

Please login or register to post comments.