L’aumône en Islam

  • | Tuesday, 6 November, 2018
L’aumône en Islam

     Le système social en Islam se construit sur des bases solides et sur un aspect de solidarité, de sympathie et d’entraide. Cela pourrait revenir à dire que le regard porté par l’Islam, sur la relation unissant les gens, est celui de coopération et de mutualité. C’est pourquoi, l’Islam a fortifié les rapports de l’affection et de la fraternité entre les hommes.

Notons que les gens sont accablés de charges et de fardeaux familiaux et sociaux ; et il y en a, peut-être, ceux qui sont soumis aux fatigues voire à la pauvreté. Certains ont ainsi besoin que l’on leur vienne en aide, les réconforte, les encourage dans les conditions difficiles. De là, l’Islam a fait de l’aumône une preuve indéniable de la fidélité et de la sincérité. En ce sens, le Prophète a dit : «Et l’aumône est une preuve», rapporté par Mouslim. Elle fait naturellement signe de la miséricorde et de l’affectuosité d’une personne envers une autre.

Soulager les nécessiteux, leur venir ne aide, leur porter assistance, essuyer les larmes des orphelins et des veuves et les rendre joyeux, c’est atteindre le sommet de la bonté du cœur et de la bienfaisance et toucher l’apogée de la bonne action ; le Prophète (PBSL) a dit : «la meilleure action est que tu rendes ton frère croyant joyeux ou tu acquittes sa dette ou tu lui donne à manger du pain [tu le nourris]», rapporté par Al-Baïhaqui, d’après Abou Houhéïra.

Faire la charité et porter secours aux gens demeurent ainsi un objectif à atteindre par chaque musulman. En effet, ces faires auront une énorme récompense de la part d’Allah, qu’Il soit exalté. Le Coran y fait allusion : «Ceux et celles qui font la charité et qui ont fait à Allah un prêt sincère, cela leur sera multiplié et ils auront une généreuse récompense», « Le fer : V. 18», «Et toute dépense que vous faites [dans le bien], Il la remplace, et c'est Lui le Meilleur des donateurs» « Saba’ : V. 39». C’est ainsi que la Sunna l’a confirmé ; le Prophète (PBSL) a dit : «Chaque jour, lorsque les serviteurs se réveillent, deux anges descendent et l'un d'entre eux dit :
- "O Seigneur ! Donne à celui qui dépense !". Et l'autre dit :
- "O Seigneur ! Donne l'altération [la dégradation] à celui qui ne dépense pas"», rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Expier les péchés et éteindre la colère d’Allah figurent bel et bien parmi les mérites de l’aumône et de la charité ; selon un hadith authentique, le Prophète (PBSL) a dit : «L’aumône donnée en secret éteint la colère du Seigneur», rapporté par Aṭ-Ṭabarāni.

Ajoutons également que l’aumône protège du châtiment du Dernier Jour ; à ce propos, le Prophète (PBSL) dit : «Il y a sept catégories de gens qu'Allah mettra sous Son ombre le jour où il n'y aura pas d'autre ombre que la sienne) et parmi eux : (Et un homme qui donna une aumône qu'il cacha jusqu'à ce que sa main gauche ne sut pas ce que sa main droite dépensa», rapporté par Al-Boukhari.

C’est pourquoi, les gens sont invités à faire des charités pour qu’ils puissent arriver à un principe soutenu par l’Islam ; à savoir la solidarité.  

        

Print
Categories: Articles
Tags:
Rate this article:
No rating

Please login or register to post comments.

x